Haut de la page
Tous les articles

Commentaire financier du jour

Canada

Les sociétés de cannabis du Canada connaissent un afflux d'investissements qui rend même certains participants paranoïaques. Tilray Inc., une de ces entreprises valorisée à près de 9 milliards $US, se négocie actuellement à un ratio cours/ventes d'environ 124. C'est plus de 25 plus qu'Amazon Inc. et Apple Inc., les deux plus grosses sociétés de l'indice S&P 500. Et la capitalisation boursière de Canopy Growth Corp. chiffrée à plus de 11 milliards $US est à la hauteur de celle de la Société aurifère Barrick, même si la société minière et ses 18 000 travailleurs va afficher un chiffre des ventes 20 fois supérieur cette année à celui de la société de cannabis et de ses 1 000 employés.

Les mises en chantiers résidentielles canadiennes ont diminué un deuxième mois de suite en août, preuve de plus que l'augmentation des coûts d'emprunt ralentit le marché. Les chantiers de 200 986 logements ont été lancés le mois dernier sur une annuelle base corrigée des effets saisonniers, soit une diminution de 2,3 pour cent.

États-Unis

Les associations professionnelles représentant des agriculteurs, des commerçants et des fabricants unissent leurs forces pour lancer une campagne de plusieurs millions de dollars contre les tarifs douaniers du président Donald Trump, dans ce qui représente la plus récente des tentatives d'entreprises américaines d'enrayer l'escalade de la guerre commerciale. Les pressions de groupes exercées depuis des mois pour persuader le président que les tarifs douaniers ne sont pas la bonne approche ont essentiellement été ignorées, et M. Trump a imposé des droits de douane sur des milliards de dollars d'importations allant de l'acier aux produits chinois. Mais une nouvelle coalition appelée Americans for Free Trade se joint aux Farmers for Free Trade pour infléchir l'orientation de Washington en exhibant les cas d'entreprises, de consommateurs et d'agriculteurs de l'Amérique profonde affectés par ces tarifs.

New York a remplacé Londres comme premier centre financier du monde alors que le Brexit sape la confiance des professionnels du secteur du Royaume-Uni, selon un sondage.

Europe

Les bourses européennes ont monté d'un pouce à la faveur de la hausse des actions du secteur de l'énergie avec les prix du brut, et les actions minières ont rebondi après une récente et forte liquidation.

Les partis de centre droit suédois se disent prêts à travailler avec les sociaux-démocrates du premier ministre Stefan Lofven dans l'espoir d'empêcher les Démocrates de Suède de gagner trop d'influence politique.

Asie

L'indice de référence MSCI Asie Pacifique a chuté un dixième jour de suite mercredi, portant sa plus récente baisse à près de 5 pour cent et la perte de valeur à près de 700 milliards $US cette année. Et les raisons en sont nombreuses : commerce international, dollar américain, tourmente des marchés émergents et marché boursier chinois baissier, pour n'en citer que quelques-unes.

Les autorités politiques de la Chine sont aux prises avec le marché boursier le plus baissier depuis des années alors que leurs tentatives pour redonner confiance continuent d'échouer. L'indice composé de Shanghai a clôturé mercredi à un point à peine de son plus bas niveau depuis 2014, ignorant un article du Securities Daily qui manifestait son soutien au marché et disait que les amateurs de titres de valeur devraient commencer à acheter.

Tous les articles

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille

Michel Doucet

Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.

Ces articles sont transmis uniquement à titre de renseignement. Les placements doivent être sélectionnés en fonction des objectifs de chaque investisseur. Desjardins Courtage en ligne n'émet aucune recommandation quant à un produit, à la pertinence ou à la valeur potentielle d'un placement donné, ou à une stratégie spécifique. Les opinions émises dans les articles sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la position officielle de Desjardins Courtage en ligne.