Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

La Banque du Canada a indiqué qu'elle est prête à continuer de relever les taux d'intérêt, mais attend de connaître l'issue des négociations de l'ALENA. Elle a maintenu son taux de financement à un jour à 1,5 pour cent mercredi, comme l'avaient prévu 20 économistes interrogés par Bloomberg sur 21, tout en réitérant que des hausses « graduelles » seront ultimement justifiées puisque l'économie tourne au maximum de sa capacité. Son communiqué précise, dans sa dernière phrase, qu'elle reconnaît le rythme accéléré de l'évolution des négociations en cours à Washington pour remanier l'Accord de libre-échange nord-américain. On ne sait pas encore si le Canada se joindra à l'entente conclue par les ÉtatsUnis avec le Mexique ou en sera exclu.

États-Unis

Les actions d'American Express ont chuté de 1,14 pour cent mercredi quand on a appris que le FBI examine ses pratiques tarifaires sur le marché de change. L'enquête menée par le bureau de Washington du FBI en est à ses tout débuts et porte sur la question de savoir si le service des paiements internationaux en devises a trompé les clients sur les tarifs pour augmenter son courant d'affaires, selon le Wall Street Journal. Amex a attiré des clients parmi les entreprises en offrant des taux de change avantageux puis a augmenté ses taux sans avertissement, a écrit le WSJ en août. L'Office of the Comptroller of the Currency examine aussi comment Amex a communiqué son tarif aux clients, d'après le journal.

Europe

Les actions européennes ont reculé mercredi, car les tensions commerciales et les craintes croissantes pour les monnaies des marchés émergents ont fait passer l'envie des actifs à risque aux investisseurs. L'indice pan-européen STOXX 600 a clôturé en baisse de 1,1 pour cent, atteignant un creux inégalé depuis deux mois, les pertes étant généralisées dans tous les secteurs et places boursières, malgré des données qui révélaient que l'activité économique a accéléré dans la zone euro en août. Une rare lueur d'espoir a fait monter les titres des banques italiennes, grâce aux propos du premier ministre adjoint Matteo Salvini qui a dit que Rome tentera de respecter les règles budgétaires de l'Union européenne. L'agence de notation Scope a aussi émis un bulletin disant que si la politique volatile a ravivé les craintes entourant les banques italiennes, celles-ci ont aussi enregistré des progrès en matière de prêts non productifs.

Asie

La Chine sera forcée de répliquer si les États-Unis mettent en application de nouvelles mesures tarifaires, a prévenu son ministère du Commerce jeudi, alors que la guerre commerciale s'intensifie entre les deux premières puissances économiques mondiales. Les marchés mondiaux étaient nerveux après que le président américain Donald Trump a menacé d'imposer de nouveaux tarifs douaniers sur quelque 200 milliards $US d'importations chinoises de plus.

Facebook (FB.O) a annoncé jeudi l'investissement de plus de 1 milliard $US pour construire le premier centre de données en Asie à Singapour, qui doit ouvrir en 2022. Le centre de Facebook sera situé dans l'ouest de l'île, près de là où Google (GOOGL.O) agrandit ses centres de données à Singapour avec un investissement de 850 millions $US alors que la croissance de la demande du secteur mobile, du commerce électronique et de l'infonuagique s'accélère dans la région.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.