Haut de la page
Tous les articles

Commentaire financier du jour

Canada

Le ministre des Finances, Bill Morneau, fera une annonce à l'usine sidérurgique Dofasco d'ArcelorMittal à Hamilton mardi. On s'attend à ce que le Canada propose de nouveaux droits de douane ou contingentements pour protéger le secteur. Le ministère des Finances a dit dans un communiqué que M. Morneau rencontrera des chefs d'entreprise locaux à Hamilton, au cœur de l'industrie de l'acier du Canada. Le gouvernement avait au préalable dit qu'il envisageait une mesure de sauvegarde pour protéger les producteurs d'acier des importations au Canada depuis que les ÉtatsUnis ont imposé leurs tarifs douaniers en mars.

États-Unis

Home Depot a récolté les fruits d'un début d'été plus chaud, après une saison printanière en dents de scie, et a déclaré mardi un bénéfice et un chiffre d'affaires au deuxième trimestre qui dépassaient les attentes des analystes. Le détaillant du marché des rénovations a aussi rehaussé ses prévisions de produit d'exploitation et de ventes à établissements identiques pour l'ensemble de l'exercice, car le nombre de transactions des clients a bondi au cours de la dernière période et les acheteurs dépensent plus dans les magasins Home Depot globalement. Les actions de Home Depot étaient en hausse de plus de 2,5 pour cent avant l'ouverture des marchés à l'annonce de cette nouvelle. Les ventes au pied carré ont augmenté de 8,6 pour cent chez Home Depot pendant le dernier trimestre, la moyenne des achats par client a bondi de 5 pour cent à 66,20 $US et les transactions étaient en hausse de 3,1 pour cent globalement.

Europe

Les actions européennes ont rebondi mardi après deux jours de liquidation massive, les craintes d'une contagion de la crise de la livre turque s'étant légèrement estompées grâce aux propos rassurants de la banque centrale et du gouvernement. La livre s'est raffermie après l'engagement de la banque centrale lundi à fournir des liquidités en réaction à l'effondrement de la monnaie qui a bouleversé les marchés du monde. Les investisseurs ont aussi été réconfortés par l'information selon laquelle news le ministre des Finances Berat Albayrak tiendra une conférence de presse avec des investisseurs des États-Unis, d'Europe et du Moyen-Orient jeudi, la première depuis qu'il a pris ses fonctions il y a deux mois. Les valeurs financières étaient les principaux moteurs, les actions des banques de la zone euro ayant augmenté de 0,8 pour cent, ce qui a aidé à faire monter l'indice pan-européen STOXX 600 de 0,4 pour cent.
Les investisseurs continuaient de suivre les événements en Turquie, dont la monnaie est sous pression. La livre est en chute libre pratiquement depuis le début de l'année, ayant perdu environ 33 pour cent en raison d'importantes mesures de stimulation budgétaires, de l'augmentation de l'inflation, d'un lourd déficit du compte courant et, plus récemment, de frictions avec les États-Unis. John Bolton, un conseiller à la sécurité nationale de la Maison-Blanche, a rencontré l'ambassadeur turc aux ÉtatsUnis lundi pour discuter de la détention en Turquie d'un pasteur américain. Les ÉtatsUnis ont affirmé que la Turquie avait jusqu'à mercredi pour libérer Andrew Brunson. Mais pour le moment, la livre semble regagner du terrain. Elle était en hausse d'environ 5 pour cent par rapport à l'USD et à l'euro au cours des premières heures de négociation en Europe mardi. Certains analystes croient cependant qu'il faut s'attendre à de nouvelles pertes.

Asie

L'indice Nikkei du Japon a rebondi mardi après un creux inégalé depuis cinq semaines, affichant sa plus forte hausse depuis mars puisque les sociétés exportatrices ont profité d'une pause dans l'appréciation du yen due à son statut de valeur refuge, la livre turque en difficultés s'étant raffermie. La moyenne par action du Nikkei a bondi de 2,3 pour cent à 22 356,08, soit la plus forte reprise en pourcentage depuis le 27 mars. Lundi, elle avait touché 21 851,32, le plus bas niveau depuis le 11 juillet. L'indice Topix plus large a augmenté 1,6 pour cent à 1 710,95, tous ses 33 soussecteurs étant positifs. Mais comme de nombreux investisseurs locaux sont absents pour cause de fête religieuse au Japon cette semaine, l'activité était limitée. Seulement 1,2 milliard d'actions ont changé de main à la cote principale.

Tous les articles

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille

Michel Doucet

Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.

Ces articles sont transmis uniquement à titre de renseignement. Les placements doivent être sélectionnés en fonction des objectifs de chaque investisseur. Desjardins Courtage en ligne n'émet aucune recommandation quant à un produit, à la pertinence ou à la valeur potentielle d'un placement donné, ou à une stratégie spécifique. Les opinions émises dans les articles sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la position officielle de Desjardins Courtage en ligne.