Haut de la page
Tous les articles

Commentaire financier du jour

Canada

Moins de cinq mois après son entrée en fonction, le nouveau patron du CN tient parole dans son engagement à accélérer le service et améliorer la performance du transporteur. Les trains ont circulé plus vite au deuxième trimestre qu'au premier et ont passé moins de temps dans les gares de triage, a dit le CN lors de la présentation de ses résultats trimestriels, après la fermeture des marchés mardi. La société a rehaussé ses prévisions de bénéfice en 2018, s'appuyant sur le rétablissement rapide du réseau après les problèmes qui avaient marqué le début du deuxième semestre de l'an dernier.

Le CN a aussi augmenté son programme d'investissements en immobilisations pour 2018 une deuxième fois cette année au niveau record de 3,5 milliards $ pour éliminer les goulots d'étranglement en ajoutant du personnel, des voies, des voies d'évitement et des locomotives. Les 100 millions $ d'investissements additionnels seront principalement consacrés à l'achat de nouveaux wagons, a dit la société. Le CN vise maintenant un bénéfice par action ajusté en 2018 de 5,30 $ à 5,45 $, comparativement aux 4,99 $ de l'an dernier. La société avait abaissé la fourchette en avril.

Le plus gros actionnaire de Stella-Jones Inc. s'est engagé à vendre sa participation dans le fabricant de poteaux électriques et de traverses de chemin de fer à un groupe d'investisseurs institutionnels comprenant la Caisse de dépôt et placement du Québec pour 876,5 millions $.

États-Unis

Les discussions à un niveau élevé au sujet de l'ALENA reprennent cette semaine après deux mois de négociations limitées qui avaient été marqués par les batailles de tarifs douaniers et leurs retombées diplomatiques. La ministre canadienne des Affaires étrangères Chrystia Freeland discutera de l'Accord de libre-échange nord-américain aujourd'hui au cours d'une réunion à Mexico avec les représentants des administrations mexicaines entrante et sortante. Jeudi, le ministre de l'Économie du Mexique, Ildefonso Guajardo, se rendra à Washington pour évoquer l'état de l'ALENA avec le représentant au Commerce international américain, Robert Lighthizer. Ces rencontres bilatérales marquent l'activité la plus intense dans les négociations de l'ALENA depuis mai.

AT&T Inc., qui vient de s'offrir Time Warner Inc. pour 85 milliards $US, revendique la réputation de société de médias moderne. Les investisseurs n'en sont pas encore convaincus. L'action a dérapé mercredi, le géant du téléphone ayant gagné moins de nouveaux abonnés au service sans fil que prévu le trimestre dernier, signe que sa division la plus lucrative continue de piétiner. Ce résultat insuffisant souligne l'importance de l'intégration de services de Time Warner tels que HBO et CNN à la stratégie de téléphonie mobile et de télévision payante d'AT&T.

Coca-Cola Co. obtient un coup de pouce de ses boissons santé; la résurgence de ses produits sans sucre dope les résultats de la société. Le bénéfice a dépassé les estimations des analystes au deuxième trimestre, grâce à une croissance de plus de dix pour cent de la marque Coca-Cola Zéro sucre et aux efforts de compression des coûts. Ces résultats ont fait grimper le cours de l'action de 1,7 pour cent dans la négociation avant l'ouverture ce matin.

Europe

GlaxoSmithKline Plc, le plus grand fabricant de médicaments du Royaume-Uni, a revu à la hausse ses projections de croissance du bénéfice de 2018, car elle prévoit des ventes dynamiques de son nouveau vaccin contre le zona. Le bénéfice par action ajusté augmentera de 7 à 10 pour cent si aucun concurrent générique de son médicament contre l'asthme, Advair, n'arrive sur le marché américain, selon un communiqué de Glaxo de mercredi.

Banco Santander profite de la reprise économique de l'Espagne et de l'augmentation de la demande de prêts, ce qui aide à compenser la volatilité des devises des marchés émergents et le ralentissement du Royaume-Uni. Son bénéfice net de 1,7 milliard € (2 milliards $US) a dépassé les estimations des analystes au deuxième trimestre, avec une augmentation du bénéfice au Brésil même après l'effondrement du réal. Les clients en Espagne ont profité de la relance de l'économie pour emprunter plus et déposer plus d'argent auprès de la banque.

Asie

L'expansion économique de la Chine maintiendra son cap cette année, malgré l'escalade de la guerre commerciale avec les États-Unis, selon les économistes sondés par Bloomberg. La deuxième économie du monde croîtra de 6,6 pour cent cette année, selon la médiane de 62 estimations obtenues lors d'un sondage effectué entre le 16 et le 24 juillet. Cela représente même une légère amélioration par rapport au mois précédent, où la croissance s'établissait à 6,5 pour cent. Ce niveau correspond aussi à l'objectif officiel du gouvernement.

La Chine s'en est prise à un projet de loi de finances de la défense américaine à venir qui comprend un projet de resserrement des liens avec Taiwan, disant que la législation modifierait les relations américano-chinoises et minerait les liens entre la Chine et Taiwan. Le Congrès américain se prépare à adopter un projet de loi d'autorisation de dépenses militaires globale pour 2019, qui contiendra des dispositions visant à réduire l'influence de la Chine en Asie, reflétant un consensus de plus en plus marqué à Washington pour freiner les velléités d'hégémonie régionale de l'Empire du Milieu. Plus précisément, ce projet de loi prévoit que le Pentagone joue un rôle plus proactif pour évaluer et renforcer les capacités de Taiwan à résister à une invasion de la Chine, qui considère l'île dont le régime est démocratique comme une province.

Tous les articles

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille

Michel Doucet

Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.

Ces articles sont transmis uniquement à titre de renseignement. Les placements doivent être sélectionnés en fonction des objectifs de chaque investisseur. Desjardins Courtage en ligne n'émet aucune recommandation quant à un produit, à la pertinence ou à la valeur potentielle d'un placement donné, ou à une stratégie spécifique. Les opinions émises dans les articles sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la position officielle de Desjardins Courtage en ligne.