Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Les taux de défaillances canadiens, qui diminuaient depuis la dernière récession, inverseront probablement leur cours et commenceront à augmenter à la fin de 2018, à mesure que la banque centrale poursuivra le relèvement des taux d'intérêt, selon la plus importante société d'information sur le crédit du pays. Regina Malina, directrice principale chez Equifax Canada, prédit que les paiements en souffrance sur les 599 milliards $ de dettes – cartes de crédit, prêts autos et autres dettes de consommation non hypothécaires – commenceront à augmenter modestement d'ici la fin de cette année.

Le retour des banques canadiennes sur le marché obligataire intérieur avec des titres qu'elles ne seront bientôt plus en mesure de vendre a fait monter les opérations sur titres de créance à un niveau record au premier semestre. Les émissions d'obligations de sociétés ont atteint 63,8 milliards $ depuis la fin de 2017, grâce notamment à l'émission de 2,25 milliards $ de billets de dépôt de la Banque de Nouvelle-Écosse et de la Banque Toronto-Dominion. Cette dernière, qui est la plus grande banque du Canada par son actif, a aussi rouvert des billets émis pour la première fois en 2017, ce qui lui vaut la palme de l'émetteur du plus important titre de créance non gouvernemental du pays, avec 3 milliards $ en circulation.

États-Unis

La faible croissance des salaires qui caractérise les marchés du travail du monde depuis la crise financière a affecté le plus les travailleurs les plus pauvres, augmentant les inégalités et alimentant l'insatisfaction, selon l'OCDE. L'organisme de Paris a dit que les augmentations de salaire « manquent à l'appel », malgré l'augmentation de l'emploi, et bien que toutes les hausses aient été également réparties. Dans ses Perspectives de l'emploi, l'OCDE a dit que les revenus du travail réels du groupe de un pour cent des salariés les mieux payés ont augmenté beaucoup plus vite que ceux des travailleurs à temps plein médians.

Europe

La chancelière allemande Angela Merkel a soulevé le spectre d'une crise financière mondiale en mettant en garde contre les répercussions potentielles d'une guerre commerciale avec les États-Unis, disant que les tarifs douaniers sur les voitures européennes seraient beaucoup plus graves que les droits prélevés sur l'acier et l'aluminium.

Asie

La décision par un tribunal chinois d'interdire temporairement certaines ventes par Micron Technology Inc. s'ajoute à une série de revers pour les géants de la fabrication de microplaquettes informatiques du monde sur leur marché le plus important. Micron, qui est empêtrée dans des procès au sujet de la propriété intellectuelle avec United Microelectronics Corp., a reçu une injonction préliminaire du tribunal populaire intermédiaire de Fuzhou dans la province de Fujian, suspendant les ventes de 26 produits. L'ordonnance porte notamment sur les mémoires dynamiques à accès aléatoire et les cartes mémoire flash Nand, selon un communiqué d'UMC.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.