Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

La Caisse de dépôt et placement du Québec, le Régime de retraite des enseignants et enseignantes de l'Ontario et le gouvernement du premier ministre Justin Trudeau ont annoncé une initiative mondiale d'investisseurs institutionnels pour stimuler les efforts sur les questions du changement climatique, des infrastructures et de l'égalité hommes-femmes.

L'Ontario se donnera un nouveau gouvernement jeudi après une campagne électorale serrée qui offre deux choix radicalement différents à la province la plus peuplée du Canada. Selon les sondages d'opinion, le Nouveau Parti démocratique, plutôt de gauche dont la plateforme comprend des augmentations d'impôts, serait nez à nez avec le Parti progressiste conservateur, emmené par un populiste irrévérencieux qui promet de réduire les impôts. Le Parti libéral qui occupait le pouvoir depuis 2003 devrait connaître une défaite historique.

États-Unis

Les stocks de brut ont légèrement dépassé une ligne de démarcation des excédents et des déficits communément utilisée pour la première fois depuis mars, alors que les réserves pétrolières totales se situaient près de ce niveau. Les stocks de brut américains ont affiché une hausse surprise d'environ 2,07 millions de barils la semaine dernière, qui les porte à 0,02 pour cent au-dessus de la moyenne quinquennale. Les stocks totaux de brut et de produits raffinés ont bondi de 15,8 millions de barils, plus que jamais depuis octobre 2008, selon les données officielles publiées mercredi. Les stocks d'essence ont augmenté de 4,6 millions de barils et ceux de distillats ont crû de plus de 2 millions de barils alors que les raffineurs ont accéléré la cadence en prévision de la haute saison de circulation automobile estivale.

Le dollar américain a faibli le plus par rapport à la plupart des grandes monnaies, aidant l'euro à poursuivre son appréciation un quatrième jour de suite, sous l'effet de la spéculation selon laquelle les États-Unis se retrouveront isolés au sommet du G7 qui commencera vendredi.

Europe

L'économiste en chef de la Banque centrale européenne vient tout juste de montrer à quel point ses collègues sont déterminés à ne pas broncher devant l'Italie. Le message de Peter Praet aux investisseurs mercredi les invitant à se préparer à une discussion essentielle sur l'assouplissement quantitatif le 14 juin souligne à quel point les représentants dirigés par le président Mario Draghi sont prêts à se montrer imperturbables devant la crise politique au sein de la troisième économie de la zone euro. En deux semaines, la BCE est passée de l'observation de la nervosité des investisseurs devant une nouvelle tourmente pour l'Union monétaire à la préparation de l'arrêt des achats d'obligations.

La France et l'Allemagne ont averti le président Donald Trump qu'elles ne signeront pas de communiqué commun à l'issue du sommet du Q7 au Québec cette semaine sans concessions majeures des États-Unis, a dit un représentant français dans le bureau du président.

Asie

La Chine a réitéré sa volonté d'accroître les importations des États-Unis si les deux grandes économies du monde font chacune la moitié du chemin dans les négociations commerciales.

Les actions japonaises ont monté après le fléchissement du yen par rapport au dollar américain hier, les investisseurs ayant décelé des indices positifs dans la décision, semble-t-il, de la Banque centrale européenne de mettre fin à son programme d'expansion monétaire.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.