Haut de la page
Tous les articles

Commentaire financier du jour

Canada

La Banque CIBC a freiné son expansion rapide des prêts immobiliers résidentiels canadiens, en s'alignant davantage sur le reste de son secteur après avoir dépassé les autres banques du pays pendant deux ans dans ce domaine. L'encours des prêts hypothécaires a augmenté de 6 pour cent à 208,2 milliards $ au deuxième trimestre de l'exercice par rapport à l'année précédente, selon un communiqué de la banque de Toronto paru mercredi et qui annonce des résultats supérieurs aux estimations des analystes. C'est le rythme de croissance le plus lent en trois ans. Le bénéfice net pour le trimestre a augmenté de 26 pour cent à 1,32 milliard $, soit 2,89 $ par action, contre 1,05 milliard $ ou 2,59 $ par action un an plus tôt. Le bénéfice ajusté s'élève à 2,95 $ par action, comparativement à une estimation établie par 13 analystes sondés par Bloomberg de 2,81 $.

La Banque Royale du Canada et la Banque Toronto-Dominion, les deux plus grands prêteurs du pays, publient leurs résultats jeudi, suivies par la Banque de Nouvelle-Écosse et la Banque de Montréal la semaine prochaine.

États-Unis

Le président Donald Trump a dit qu'il y a de très fortes chances que son sommet avec Kim Jong-un de la Corée du Nord prévu le mois prochain à Singapour n'ait pas lieu pendant une rencontre au bureau ovale avec Moon Jae-in de la Corée du Sud. Il a aussi dit hier qu'il envisageait un allégement des pénalités contre le fabricant chinois des télécommunications ZTE Corp. pour faire plaisir au président Xi Jinping. Alors qu'il semble revenir sur certaines de ses propositions à l'étranger, le président Trump a remporté une victoire législative avec le vote par le Congrès en faveur d'un assouplissement des mesures destinées à empêcher une réédition de la crise financière prévues par la loi Dodd-Frank de 2010.

Les efforts pour augmenter les ventes en ligne de Target Corp. ont été payants au premier trimestre même si le bénéfice n'était pas à la hauteur des estimations, et le détaillant a dit que le rendement s'améliorera au cours de la période actuelle. Le chiffre d'affaires en ligne a augmenté de 28 pour cent pendant le trimestre terminé le 5 mai, a dit la société mercredi. Cela a contribué à une hausse de 3 pour cent des ventes à établissements identiques, dépassant la prédiction moyenne des analystes, selon Consensus Metrix. Néanmoins, Target a fait état d'un bénéfice de 1,32 $US par action pendant la période. Ce chiffre est à comparer à l'estimation moyenne des analystes de 1,39 $US.

Europe

La liquidation d'actifs italiens a éliminé plus de cinq milliards d'euros de contrats à terme sur des obligations du pays, plus que jamais en une semaine, alors que les risques entourant un nouveau gouvernement se matérialisent pour les investisseurs.

La Commission européenne a appelé l'Italie à rester sur la voie de la responsabilité budgétaire, avertissant que les niveaux élevés de dettes du pays laissent peu de latitude pour des expérimentations économiques.

Asie

Les actions japonaises ont affiché le repli le plus marqué depuis huit semaines après que le président américain Donald Trump a semé le doute sur la tenue d'un sommet avec la Corée du Nord programmé pour le mois prochain, ce qui a réduit l'optimisme qui avait contribué à faire monter la bourse. Les titres des produits électroniques et des constructeurs automobiles ont été les grands perdants de l'indice Topix, tandis que le yen s'appréciait une deuxième journée de suite par rapport au dollar américain, après que Donald Trump eut déclaré qu'il était « possible, même très possible » que le sommet n'ait pas lieu.

Tous les articles

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille

Michel Doucet

Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.

Ces articles sont transmis uniquement à titre de renseignement. Les placements doivent être sélectionnés en fonction des objectifs de chaque investisseur. Desjardins Courtage en ligne n'émet aucune recommandation quant à un produit, à la pertinence ou à la valeur potentielle d'un placement donné, ou à une stratégie spécifique. Les opinions émises dans les articles sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la position officielle de Desjardins Courtage en ligne.