Commentaire financier du jour

Par Michel Doucet 13 septembre 2017

Canada

Cinq émetteurs ont placé des obligations en dollars canadiens mardi, qui a été la journée la plus active pour la vente de titres de créance depuis près de trois mois. Ces emprunteurs cherchaient à profiter du faible loyer de l'argent alors que la confiance reprend sur le marché. Il y avait de tout pour tout le monde, tant parmi les obligations de sociétés que parmi les provinciales et les municipales. Crédit Ford du Canada a tarifé une émission en deux tranches de trois ans et de cinq ans plaçant pour 1 milliard $CAN de titres, alors que Merrill Lynch Canada trouvait preneurs pour plus de 1 milliard $CAN de titres hypothécaires. L'Ontario a rouvert son émission de référence d'obligations de 30 ans alors que Montréal en faisait autant pour ses obligations de 10 ans. Les émetteurs canadiens d'obligations essaient de profiter de l'occasion d'emprunter au moment où le coût de financement reste encore relativement bas après les deux hausses du taux directeur par la Banque du Canada, qui laisse entrevoir qu'il y en aura d'autres.

La demande mondiale de pétrole va augmenter cette année plus que jamais depuis 2015, a dit l'Agence internationale de l'énergie, alors que la consommation a augmenté plus que prévu en Europe et aux États-Unis. L'AIE, qui conseille la plupart des grandes économies en matière de politique énergétique, a augmenté son estimation de la croissance de la demande en 2017 de 100 000 barils par jour à 1,6 million b/j, soit de 1,7 pour cent. Le rééquilibrage des marchés mondiaux où les stocks sont pléthoriques continue, dit-elle. L'offre de l'OPEP a chuté pour la première fois en cinq mois et les stocks de produits raffinés dans les pays développés baissent pour se rapprocher des niveaux moyens.

États-Unis

La croissance économique américaine a aidé à faire grimper le revenu des ménages à un niveau record et a réduit la pauvreté l'an dernier, selon des données du Census Bureau publiées mardi. Mais les inégalités de revenu entre les personnes de race et de sexe différents restent évidentes, indiquant qu'il reste du travail à faire pour améliorer le lot de tous les Américains. Le revenu médian des ménages corrigé de l'inflation a augmenté de 3,2 pour cent par rapport à l'an dernier à 59 039 $US, écrit le bureau dans son rapport annuel. Le taux de pauvreté a diminué de 13,5 pour cent en 2015 à 12,7 pour cent, ce qui représente encore 40,6 millions d'Américains.

Les actions des fournisseurs d'Apple Inc. de la Chine élargie ont salué la sortie de la nouvelle gamme de produits de la société, y compris son iPhone le plus cher à ce jour, par des pertes.

Europe

Le taux de chômage le plus bas en quatre décennies ne suffit pas à maintenir le niveau de vie des travailleurs britanniques. Les salaires de base ont augmenté au rythme annuel de 2,1 pour cent au cours des trois mois terminés en juillet, ce qui est inchangé par rapport au deuxième trimestre et inférieur aux prévisions du marché, d'après les chiffres de l'Office for National Statistics parus mercredi. Les salaires ont chuté de 0,4 pour cent après prise en compte de l'inflation, qui est maintenant juste un peu inférieure à 3 pour cent.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a appelé à étendre l'empreinte économique mondiale de l'Europe, marquant une confiance croissante dans la possibilité de contrer les menaces politiques que représentent le Brexit et le populisme. M. Juncker, qui dirige la branche exécutive de l'Union européenne, a proposé d'engager des pourparlers en vue d'un accord de libre-échange avec l'Australie et la Nouvelle-Zélande, de donner au bloc un rôle dans la sélection des investissements étrangers et de pousser plus loin l'intégration de la zone euro.

Asie

La Corée du Nord a rejeté la dernière vague de sanctions des Nations Unies contre le pays isolé et a fait vœu d'accélérer ses plans d'acquisition d'une arme nucléaire capable d'atteindre le territoire des États-Unis. Le Conseil de sécurité de l'ONU a convenu lundi d'un nouvel ensemble de sanctions portant notamment sur les exportations de textile de la Corée du Nord et sur ses importations de produits pétroliers raffinés pour punir Pyongyang de l'exécution de son sixième et plus puissant essai nucléaire le 3 septembre. Les États-Unis ont estimé que les mesures réduiraient les revenus du pays de 1,3 milliard $US et amputeraient de 30 pour cent ses approvisionnements en pétrole.

L'ancien lutteur devenu législateur qui a déjà combattu Mohamed Ali a dit que certains membres du parti libéral démocrate au pouvoir au Japon envisagent d'effectuer une visite à Pyongyang pour s'entretenir avec les dirigeants nord-coréens.

L'auteur

Michel Doucet
Michel Doucet
Vice-président et gestionnaire de portefeuille