Commentaire financier du jour

Par Michel Doucet 14 juillet 2017

Canada

Les obligations du Canada ont poursuivi leur baisse, poussant les rendements à deux ans au plus haut depuis 2013, au lendemain de la hausse des taux d’intérêt par la Banque du Canada pour la première fois en sept ans, alors que celle-ci a signalé que d’autres hausses pourraient être en vue. Des rendements ont augmenté sur toutes les échéances. Le dollar canadien n’a pas beaucoup bougé, se maintenant près d’un sommet inégalé depuis un an après une reprise de 1,3 pour cent mercredi. Le rendement des obligations du Canada de deux ans a augmenté de six points de base à 1,25 pour cent, après une hausse de sept points de base mercredi. Le taux de l’obligation de cinq ans du pays a crû de sept points de base à 1,57 pour cent. Les taux à 10 et de 30 ans ont aussi augmenté.

États-Unis

Les obligations ont rebondi alors que les contrats à terme sur actions américaines restaient stables avant la publication des données sur l’inflation aux États-Unis et des résultats des banques qui seront un test de la vigueur de l’économie. Les obligations du Trésor se dirigeaient vers leur premier gain hebdomadaire sur trois semaines, dopées par le ton gradualiste de la présidente de la Fed, Janet Yellen, au sujet du resserrement de la politique monétaire alors que l’inflation se maintient sous la cible de 2 pour cent de la banque centrale. Les Bund ont augmenté une première fois en quatre jours. Un indicateur du dollar américain a chuté un cinquième jour de suite, sa plus longe séquence de repli en deux mois. Les contrats à terme sur l’indice S&P 500 n’ont pas beaucoup varié alors que les actions financières étaient en tête des hausses hier, car les trois plus grandes banques doivent présenter leurs résultats ce vendredi.

Dans ce qui est une mauvaise année pour les objectifs d’inflation de la Réserve fédérale, la publication de l’indice des prix à la consommation de vendredi marquera un jalon. Le département du Travail publiera le taux d’inflation des prix à la consommation de juin à 8 h 30 à Washington vendredi, et les chiffres pourraient soit marquer un quatrième mois de progression inférieure à la norme soit laisser entrevoir que le ralentissement est passager – comme le prétend la Fed. Si les chiffres sont plutôt bas, cela fera plus d’un trimestre de faible progression au moment où certains représentants de la Fed ne veulent d’une nouvelle hausse des taux que si l’inflation monte. Bien que la Fed préfère l’indice des prix du département du Commerce, distinct, qui sera publié le 1er août, les données de vendredi donneront aux grands argentiers un aperçu de l’évolution de la situation en vue de leur de réunion de politique monétaire des 25 et 26 juillet.

Europe

Le Royaume-Uni a reconnu pour la première fois par écrit qu’il devra effectuer des paiements à l’Union européenne lorsqu’il se retirera du bloc, cherchant à calmer une querelle autour de la loi instaurant le Brexit. Cette loi est un des enjeux les plus épineux dans les négociations du Brexit, les médias spéculant que le coût de sortie pourrait s’élever à 100 milliards d’euros (114 milliards $US). La première ministre Theresa May doit parvenir à un accord avec ses contreparties de l’UE sur les paiements, puisque c’est un des domaines, avec les droits des citoyens et la frontière avec l’Irlande, sur lesquels l’UE exige des progrès suffisants avant que les discussions puissent passer au thème des relations futures de la Grande-Bretagne avec l’UE.

Asie

Un consortium chinois s’est engagé à payer 16 milliards $S (11,6 milliards $US) pour Global Logistic Properties Ltd., exploitant d’entrepôts soutenu par le fonds souverain de Singapour, dans ce qui constitue le plus important rachat en Asie. GLP a accepté l’offre de rachat d’un groupe appuyé par la direction auquel participent les sociétés de capital-investissement Hillhouse Capital Management et Hopu Investment Management. Le groupe, qui comprend aussi SMG du fondateur Ming Mei, Bank of China Group Investment et une unité de China Vanke Co., a offert 3,38 $S par action, selon un communiqué de GLP transmis à la bourse de Singapour.

L'auteur

Michel Doucet
Michel Doucet
Vice-président et gestionnaire de portefeuille