Commentaire financier du jour

Par Michel Doucet 8 décembre 2016

Canada

Hier, la Banque du Canada a annoncé qu’elle maintient le taux de financement à un jour à 0,50 pour cent. Les statistiques économiques laissent entrevoir une amélioration de la conjoncture mondiale, bien que l’incertitude, qui mine la confiance des entreprises et freine les investissements chez les principaux partenaires commerciaux du Canada, n’a pas diminué. La croissance de la consommation était robuste au troisième trimestre, soutenue par la nouvelle Allocation canadienne pour enfants, alors que les effets des dépenses fédérales en infrastructures ne sont pas encore évidents dans les chiffres du PIB. Pendant ce temps, l’investissement des entreprises et les exportations de biens non énergétiques continuent de décevoir.

Les prix du pétrole ont baissé mercredi devant des données décourageantes sur les stocks de pétrole américains et les doutes au sujet des réductions de production promises par l’OPEP et la Russie dont on craint qu’elles ne soient pas suffisantes pour mettre fin à une surabondance d’offre qui plombe les marchés depuis plus de deux ans. Le brut de Brent de la mer du Nord était en baisse de 90 cents le baril, soit de 1,7 pour cent, à 53,03 $ à 14 h 37 HE (19 h 37 GMT) hier. Le brut léger américain a baissé de 1,16 $, soit de 2,3 pour cent, à 49,77 $ le baril. Les stocks à la plaque tournante de livraison de Cushing, Oklahoma, pour les contrats à terme sur le brut américain, ont cependant augmenté de 3,8 millions de barils la semaine dernière, plus que jamais depuis 2009, selon les statistiques.

L’afflux de capitaux dans l’industrie naissante de la marijuana au Canada a fait grimper le cours des actions – et constitue un signal d’avertissement d’un éclatement possible d’une bulle spéculative. La valeur de 26 actions du secteur de la marijuana cotées au Canada, partie de presque rien il y a deux ans, a gonflé à près de 4 milliards $, car les investisseurs se sont précipités pour parier sur une probable légalisation complète de la consommation au pays. Canopy Growth Corp. a été le premier titre du secteur et a atteint une capitalisation de 1,24 milliard $ mercredi. D’autres producteurs, dont OrganiGram Holdings Inc. et Aurora Cannabis Inc., ont vu leurs actions monter en flèche de plus de 250 pour cent cette année.

États-Unis

Les investisseurs des États-Unis et d’Europe suivront de près l’actualité de Francfort aujourd’hui. La séance boursière pourrait être influencée par la décision du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne réuni pour établir sa politique monétaire, que le président de la BCE, Mario Draghi, commente en conférence de presse à 8 h 30 HE.

Lululemon Athletica Inc. a bondi de pas moins de 14 pour cent après la clôture, car ses résultats du troisième trimestre ont largement dépassé les estimations des analystes et les ventes devraient donner des signes de renforcement à l’aube de la saison des achats pour les Fêtes. Le bénéfice du fabricant de vêtements de yoga est ressorti à 47 cents par action au cours du trimestre, à l’exclusion de certains éléments, a dit la société de Vancouver dans un communiqué paru mercredi. Les analystes s’attendaient à 43 cents en moyenne. Les ventes ont aussi dépassé les projections au cours de la période terminée le 30 octobre.

Les actions de Caterpillar ont brutalement rogné les gains antérieurs après que la société eut dit que les estimations qui font consensus pour le bénéfice par action de l’exercice 2017 sont « trop optimistes ». 

Europe

Les actions européennes ont continué de monter un quatrième jour de suite en prévision de la réunion de la BCE aujourd’hui, tous les regards étant braqués sur le président Mario Draghi dans l’espoir de quelque indice de l’adoption de nouvelles mesures de stimulation. L’indice CAC 40 de France et l’indice FTSE MIB d’Italie poursuivait leurs hausses, alors que l’indice Stoxx Europe 600 avait gagné 0,2 pour cent à 8 h 23 à Londres.

Banca Monte dei Paschi di Siena SpA a demandé à la Banque centrale européenne un peu plus de temps pour mener à bien son augmentation de capital de 5 milliards € (5,4 milliards $US), car le prêteur en difficulté a du mal à attirer de nouveaux investisseurs. 

Asie

Les exportations de la Chine ont augmenté, mettant fin à sept mois de baisses, le yuan déprécié ayant facilité les achats par des étrangers. Les importations ont bondi le plus en deux ans à cause de la forte demande de matières premières, du cuivre au minerai de fer. Les livraisons outre-mer ont augmenté de 0,1 pour cent en dollars US par rapport à l’année précédente, en novembre. Les importations ont grimpé de 6,7 pour cent, réduisant l’excédent commercial à 44,6 milliards $US. Les exportations et les importations ont toutes deux dépassé les estimations de tous les 43 économistes interrogés par Bloomberg

L'auteur

Michel Doucet
Michel Doucet
Vice-président et gestionnaire de portefeuille