Haut de la page

La Société de Gestion AGF Limitée

Gary Ho, CPA, CA, Analyste

  • L'amélioration notable prévue en ce qui a trait aux rentrées nettes de fonds des clients au détail et institutionnels devrait rehausser la confiance des investisseurs et la valorisation du titre au cours des 12 à 24 prochains mois.
  • D'ici trois à cinq ans, AGF compte faire passer son actif sous gestion à 5 G$ CA pour ses fonds négociés en bourse (FNB) comme pour ses investissements non traditionnels – il s'agit d'un puissant vecteur de croissance à court terme.
  • Valorisation attrayante et rendement en dividendes de 4,1 % au cours actuel de l'action.

La Société de Gestion AGF Limitée est une société de gestion de placements diversifiés à l'échelle mondiale qui gère des actifs pour des clients au détail (environ 18 G$ CA) et institutionnels (environ 11 G$ CA), de même que des actifs non traditionnels (environ 1 G$ CA) et les avoirs de particuliers bien nantis (environ 5 G$ CA). Son actif sous gestion s'élève à 36,9 G$ CA. AGF profite d'une exposition particulièrement imposante à l'échelle mondiale, puisque 65 % de l'actif sous gestion provenant de la clientèle au détail et institutionnelle est investi dans des titres étrangers. Cette situation s'avère conforme à la tendance actuelle de l'industrie selon laquelle une forte proportion des actifs fait l'objet d'un investissement dans des produits mondiaux ou à l'étranger.

Notre opinion favorable à l'égard de ce titre s'appuie sur plusieurs éléments positifs à court et moyen terme. Premièrement, une amélioration continue de la performance des fonds menant à un rendement supérieur à la moyenne de l'industrie pour 60 % de l'actif sous gestion d'ici trois ans. De fait, la direction affiche une tendance à l'amélioration au cours des dernières années. Deuxièmement, nous nous attendons à ce que les rentrées d'actifs nettes passent en territoire positif dans le courant de 2018, après plusieurs années en décaissement net. Troisièmement, la société s'est fixé comme objectif de faire passer son actif sous gestion à 5 G$ CA pour ses fonds négociés en bourse (FNB) comme pour ses investissements non traditionnels, ce qui pourrait ajouter 20 M$ CA de plus au BAIIA tiré de la gestion de patrimoine (en guise de comparaison, notre estimation du BAIIA pour la gestion de patrimoine est de 75,2 M$ CA pour 2017). Quatrièmement, la société a résolu un litige de longue date avec l'Agence canadienne du revenu (nous pensons qu'elle pourrait recevoir un remboursement de l'ordre de 15 à 30 M$ CA (soit de 0,20 à 0,40 $ CA par action) ainsi qu'une bataille juridique avec un ancien employé (qui a reçu 10 M$ CA à titre de règlement). Enfin, la société détient une participation de 32,7 % dans Smith & Williamson, firme privée de gestion de patrimoine au Royaume-Uni dont l'actif sous gestion s'établit à 20,0 milliards de livres sterling (environ 34,4 G$ CA). Selon un scénario de premier appel public à l'épargne ou de vente, l'évaluation potentielle pourrait être supérieure à notre évaluation actuelle de 267 M$ CA.

Notre recommandation à l'égard de l'action d'AGF en est une d'Achat–Risque supérieur à la moyenne avec un cours cible de 9,00 $ CA qui repose sur l'application d'un multiple de 6x à notre estimation du BAIIA ajusté lié aux activités de gestion de patrimoine pour les quatre prochains trimestres. Nous proposons AGF aux investisseurs axés sur la valeur. D'une part, nous estimons qu'il y a de la place pour une éventuelle expansion de son multiple de négociation, sachant que les comparables du domaine de la gestion d'actifs s'échangent à 7,7x en moyenne. D'autre part, si l'on applique un ratio Valeur d'entreprise/Actifs sous gestion de 4,1 % aux actifs de détail que gère AGF (à l'instar de ce que CI Investments a payé pour l'achat de Sentry Investments), nous obtenons un cours cible qui dépasse 13 $ CA. Enfin, l'action procure un rendement en dividendes de 4,1 %.

L'auteur

Gary Ho

Gary Ho

CPA, CA, Analyste