Haut de la page
Tous les articles

Savaria Corporation

Frederic Tremblay, CFA, Analyste

  • Parmi les facteurs organiques favorables qui soutiennent une trajectoire de croissance à la fois attrayante et relutive, notons une population vieillissante, la tendance des aînés à demeurer dans la maison familiale le plus longtemps possible et le lancement de nouveaux produits. Le dividende devrait également continuer d'afficher une courbe de croissance prononcée.
  • Savaria a récemment fait l'annonce d'une acquisition d'envergure (Garaventa Lift) qui hissera la société au rang de chef de file mondial dans le domaine des produits d'accessibilité.
  • Une forte proportion des actions est détenue par des initiés : le président et chef de la direction et le chef de la direction financière détiennent 32 % des actions à leur deux.

Savaria conçoit, fabrique, distribue et installe de l'équipement d'accessibilité, tel que des sièges pour escaliers droits et courbes, des plateformes élévatrices verticales et inclinées, des ascenseurs résidentiels et commerciaux, ainsi que des lève-patient. La société effectue aussi la conversion et l'adaptation de fourgonnettes afin de les rendre accessibles en fauteuil roulant. En 2017, elle a intégré le marché des produits médicaux et des surfaces de soutien thérapeutique, grâce à l'acquisition de Span-America Medical Systems.

En 1989, Marcel Bourassa, l'actuel président du conseil et chef de la direction, a fait l'acquisition de Savaria pour la somme de 0,2 M$ CA. Par la suite, la société a fait son entrée en bourse en 2002 et n'a cessé de prendre de l'ampleur pour se hisser parmi les grandes entreprises du secteur des produits d'accessibilité. Ce faisant, la direction a créé énormément de valeur pour les actionnaires. À l'heure actuelle, la capitalisation boursière de la société dépasse 700 M$ CA. À leur deux, Marcel Bourassa et son frère Jean-Marie Bourassa (le chef des finances de Savaria) détiennent 32 % des actions de Savaria, de sorte que leurs intérêts restent étroitement alignés sur ceux des autres actionnaires. Ils sont d'ailleurs résolus à mener l'entreprise vers l'atteinte de nouveaux sommets : après avoir fait passer le chiffre d'affaires annuel de 60-70 M$ CA à plus de 250 M$ CA (exclusion faite de Garaventa Lift) en l'espace de cinq ans – tout en doublant la marge du BAIIA à
15-17 % – la direction garde le cap sur son objectif qui consiste à générer des revenus de 500 M$ CA d'ici la fin de 2021, soit deux fois plus que le rythme annuel actuel. Nous croyons fermement qu'il reste plusieurs chapitres à écrire sur la croissance de la société, en raison d'une population vieillissante, de la volonté des personnes âgées de « vieillir à la maison », du lancement de nouveaux produits et de l'apport des opérations d'acquisition.

Le 10 juillet dernier, Savaria a annoncé qu'elle avait conclu, pour une contrepartie de 98 M$ CA, une entente d'acquisition de la société Garaventa Lift, fabricant de plates-formes élévatrices et d'ascenseurs résidentiels ayant son siège social en Suisse. Cette opération d'acquisition transformatrice (dont la date de clôture est prévue en octobre prochain) changera la donne pour Savaria qui deviendra par le fait même un leader mondial dans le domaine, car elle permettra d'améliorer la position concurrentielle de la société sur la côte ouest en Amérique du Nord, d'accroître sa présence en Europe et de renforcer ses activités en Asie. Garaventa Lift a généré des revenus de 108 M$ CA (55-60 % en Amérique du Nord, 30-35 % en Europe et 5-10 % ailleurs dans le monde) et un BAIIA de 8,3 M$ CA en 2017. À notre avis, le prix d'acquisition est raisonnable, lorsqu'on considère l'éventuelle réduction de multiple qui devrait s'ensuivre (multiple actuel du BAIIA des quatre derniers trimestres de 11,8x susceptible de passer à un multiple du BAIIA anticipé de 8,0x) en raison des synergies prévues de l'ordre de 2 M$ CA la première année et de 2 M$ CA l'année suivante.

Nous estimons que le multiple Dette nette/BAIIA se situera à 1,1x après la conclusion de l'acquisition de Garaventa Lift, ce qui s'avère sous le seuil de confort maximal de la direction (2,0x). Après l'acquisition de Span-America Medical Systems en 2017 et de Garaventa Lift en 2018, nous sommes d'avis que Savaria pourrait se tenir à l'affût d'une autre acquisition de taille en 2019.

Soutenu par une trajectoire positive du bénéfice, le dividende de Savaria a connu une forte hausse, à savoir une augmentation de 25 % en 2015 et de 30 % en 2016, tandis que celle de 38 % annoncée le 11 septembre 2017 a fait passer le dividende par action à 0,36 $ CA (pour un rendement en dividendes de 2,2 %). Compte tenu des perspectives positives de la société en matière de croissance organique et par acquisition, nous entrevoyons une éventuelle hausse du dividende en 2018 et pour les années suivantes. Notre cours cible de 22,00 $ CA pour l'action de Savaria repose sur l'application d'un multiple Valeur d'entreprise (VE)/BAIIA de 16x à nos estimations pour 2019. À notre avis, ce multiple de valorisation (qui se situe dans le haut de la fourchette des multiples de négociation des sociétés comparables à l'heure actuelle (9–17x)) est tout à fait justifié, compte tenu du meilleur profil de croissance de la société, de son niveau d'endettement moindre et de son rendement en dividendes plus élevé. Savaria est un de nos titres de prédilection dans notre univers de couverture.

Notre cours cible de 22,00 $ CA pour l'action de Savaria repose sur l'application d'un multiple Valeur d'entreprise (VE)/BAIIA de 16x à nos estimations pour 2019. À notre avis, ce multiple de valorisation (qui se situe dans le haut de la fourchette des multiples de négociation des sociétés comparables à l'heure actuelle (9–17x)) est tout à fait justifié, compte tenu du meilleur profil de croissance de la société, de son niveau d'endettement moindre et de son rendement en dividendes plus élevé. Savaria est un de nos titres de prédilection dans notre univers de couverture.

Tous les articles

L'auteur

Frederic Tremblay

Frederic Tremblay

CFA, Analyste

Frederic Tremblay

Ces articles sont transmis uniquement à titre de renseignement. Les placements doivent être sélectionnés en fonction des objectifs de chaque investisseur. Desjardins Courtage en ligne n'émet aucune recommandation quant à un produit, à la pertinence ou à la valeur potentielle d'un placement donné, ou à une stratégie spécifique. Les opinions émises dans les articles sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la position officielle de Desjardins Courtage en ligne.