Haut de la page
Tous les articles

Les indicateurs de Chaikin : le mariage du prix avec le volume

Résumé

Le Chaikin Money Flow et le Chaikin Oscillator sont deux indicateurs qui analysent la force d’une tendance de prix en fonction de son volume de transactions. Ils sont représentés par des graphiques; la divergence entre les tendances de prix et ces indicateurs révèle que la majorité des investisseurs croient de moins en moins au comportement actuel des prix et qu’une inversion de tendance se prépare.

Certains outils de l’analyse technique combinent le comportement du prix d’un titre avec celui de son volume de transactions. Avant l’arrivée des ordinateurs, l’analyse de cette relation était seulement intuitive. On regardait un graphique de prix et sous le graphique on analysait le comportement d’une série de barres verticales indiquant le volume : une barre pour chaque séance; plus haute la barre était, plus grand le volume était. Naturellement, l’utilisation du volume comme indicateur s’applique seulement aux titres « liquides », c’est-à-dire qui jouissent de l’intérêt des investisseurs, par exemple, les 60 titres qui composent l’indice S&P/TSX 60, ou tout autre titre avec un volume quotidien important de transactions.

La « lecture » du volume se fait de la façon suivante :

  • Grand volume : la majorité des investisseurs est d’accord avec la tendance.
  • Petit volume : seulement une minorité d’investisseurs croit à la tendance actuelle.
  • Une tendance, à la hausse ou à la baisse, est forte quand le volume est grand (c’est-à-dire quand les barres verticales sont hautes).
  • Quand le volume diminue (quand les barres sont moins hautes que les précédentes), la tendance s’affaiblit et approche de la fin.

Cette analyse est illustrée au Schéma 1 : le prix trace une configuration en « W ». C’est l’image classique d’une tendance à la baisse (qui se termine au point a) qui laisse la place à une tendance à la hausse, à partir du point c. On voit dans la partie finale de la tendance que le volume à la baisse est bas. Le rebondissement temporaire que le prix affiche entre le point a et le point b s’accompagne d’une augmentation des volumes. Entre le point b et le point c le prix se remet à baisser – le volume diminue encore plus – on constate que les barres sont plus courtes que celles qui précédaient le point a. C’est une indication que de moins en moins d’investisseurs croient que la baisse continuera. À partir du point c le prix rebondit, cette fois pour amorcer une tendance à la hausse. On voit que les barres du volume sont maintenant plus hautes que celles du premier rebondissement, entre les points b et c. Le volume croissant de la nouvelle tendance est une indication de sa solidité.

Avec l’arrivée des ordinateurs, à la fin des années 1970, cette approche simple et visuelle a été remplacée par des outils plus élaborés basés sur les mathématiques. L’ordinateur fait les calculs et l’investisseur n’a qu’à interpréter les résultats.

Schéma 1 - Le comportement du volume par rapport au prix à la hausse du titre.

Les instruments les plus importants de l’analyse technique qui utilisent le volume pour analyser le comportement des prix sont les très anciens OBV (On Balance Volume) de Joe Granville, guru du marché américain pendant trente ans, et le TRIN (ou Arm’s Index). Parmi les plus récents, on compte l’Accumulation/Distribution de Williams et le Chaikin Money Flow, et son corollaire, leChaikin Oscillator.

L’objectif de cet article est de transmettre aux lecteurs les notions de base des deux indicateurs développés par Marc Chaikin.

Le Chaikin Money Flow (CMF)

Cet indicateur est basé sur le principe suivant : on divise la distance entre le haut et le bas d’une séance en deux parties. Par exemple, si le haut est 54 $ et le bas 50 $, le prix moyen sera 52 $. On dira que la moitié supérieure de la fourchette de prix de la séance va de 52 $ à 54 $ et la moitié inférieure de 52 $ à 50 $. Si le prix de fermeture se trouve dans la moitié inférieure, par exemple à 51,50 $, on dira que les prix sont orientés à la baisse. Si le prix de fermeture est, par exemple, de 53,20 $, on dira que l’orientation est à la hausse. Naturellement, cette affirmation est considérée comme valable seulement si elle est accompagnée d’un accroissement du volume.

La formule du CMF est composée des étapes suivantes :

  1. (prix de fermeture - prix plus bas) - (prix plus haut - prix de fermeture)
    Avec le haut, le bas et la fermeture de 53.20$ l'application de la formule donne : (53,20 $ - 50,00 $) – (54,00 $ - 53,20 $) = 3,20 $ – 0,80 $ = 2,40 $
  2. Le résultat est divisé par la différence entre le haut et le bas de la séance :
    2,40 $ /4,00 $ = 0,60 $
  3. On multiplie ce résultat par le volume des transactions de la séance.
  4. Le nouveau résultat est divisé par la somme des volumes quotidiens des dernières 20 séances (si l’indicateur CMF est basé, par exemple, sur 20 séances).

Les résultats quotidiens forment une ligne comme celle illustrée au Graphique 1. La lecture est basée sur la divergence de direction entre les prix et la ligne du CMF. Par exemple, si le prix est à la baisse, comme indiqué par la ligne a, et que dans la même période de temps l’indicateur CMF est à la hausse, comme indiqué par la ligne b, la lecture indique que la tendance à la baisse du titre est accompagnée d’un volume en diminution : que la majorité des investisseurs ne croit plus que la baisse puisse continuer.

Graphique 1 -Le graphique des prix du titre AGU avec, en bas, l’indicateur Chaikin Money Flow.

Le « Chaikin Oscillator » (CO)

Le Chaikin Oscillator est issu d’un autre indicateur : l’Accumulation/Distribution de William (AD). La formule de AD est la même que celle décrite aux étapes 1 à 3 du Chaikin Money Flow sauf qu’une fois rendu à la fin de la troisième étape, on calcule deux moyennes mobiles avec les résultats : une pour trois périodes et une pour dix périodes. Ensuite, on soustrait le résultat de la deuxième moyenne de celui de la première. On obtient alors une série de données qui graphiquement forme une ligne comme celle que l’on retrouve au bas du Graphique 2. Le graphique du CO est utile quand il révèle des divergences avec celui des prix. On voit clairement que la tendance à la hausse du titre AEM, indiquée par la ligne a, est accompagnée de la ligne horizontale b dans le graphique du CO. Cette divergence est un avertissement : il indique que la tendance à la hausse manque de volume et donc tire à sa fin.

Graphique 2 - Le graphique des prix du titre AEM avec, au bas, l’indicateur Chaikin Oscillator

Depuis toujours, on a voulu voir dans le comportement du volume de transactions une confirmation du comportement des prix. Chaque indicateur de Chaikin, seul ou utilisé ensemble, peut aider les investisseurs à voir les moments significatifs de la relation prix/volume.

Tous les articles

L'auteur

Charles K. Langford

Charles K. Langford

PhD, Fellow CSI

Charles K. Langford

Charles K. Langford est président de Charles K. Langford, Inc, une firme de gestion de portefeuilles. Il enseigne la construction et la gestion de portefeuille à l'école des Sciences de la Gestion, Université du Québec (Montréal). Il est l'auteur de 14 livres sur la gestion de portefeuille, les stratégies de produits dérivés et l'analyse technique.

Jusqu'en 2007, depuis 1990, il a été vice-président de gestion des risques pour Visconti Venosta Teaspoon Approach Management, Ltd. Auparavant il a été gestionnaire de portefeuille pour Refco Futures (Canada) Ltd.

Il a reçu un baccalauréat de l'Université de Montréal, une maîtrise et le doctorat de l'Université McGill (Montréal), et il est également Fellow de CSI (Canadian Securities Institute).

Ces articles sont transmis uniquement à titre de renseignement. Les placements doivent être sélectionnés en fonction des objectifs de chaque investisseur. Desjardins Courtage en ligne n'émet aucune recommandation quant à un produit, à la pertinence ou à la valeur potentielle d'un placement donné, ou à une stratégie spécifique. Les opinions émises dans les articles sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la position officielle de Desjardins Courtage en ligne.