Haut de la page

Les aristocrates des dividendes

Selon la société Standard & Poor’s, depuis 1926, environ deux tiers du rendement de l’investissement en actions américaines proviennent de l’appréciation de la valeur des titres, alors qu’un tiers vient des dividendes distribués. Au Canada, c’est depuis 1956 que les titres offrent des dividendes dont, en moyenne, l’entité correspond aussi au tiers du rendement global d’un investissement en actions canadiennes. Dans les marchés américain et canadien, les dividendes représentent donc une composante de l’investissement à prendre très sérieusement en considération. Cette raison n’est pas la seule, à tout le moins dans le marché américain : un titre qui distribue des dividendes relativement élevés, de façon croissante et continue, tend à être moins sensible aux reculs du marché. Un peu comme dans le cas des obligations avec un coupon élevé : leurs prix sont moins sensibles aux variations des taux d’intérêt, toutes autres conditions étant égales.

Le terme « aristocratie » est très ancien : il vient du grec aristokratia, qui signifie « le gouvernement par les meilleurs ». À l’époque des Grecs, les plus nobles à gouverner étaient ceux dont la bravoure militaire était exceptionnelle : une vertu très appréciée parce que la Grèce était sans cesse impliquée dans des guerres.

Aujourd’hui, l’aristocratie, à cause de ses aberrations, fait heureusement partie du passé; mais, en finance, c’est Standard & Poor’s (plus simplement S&P) qui a remis le terme à la mode en 2005. S&P est une des trois plus importantes sociétés de notation financière sur actions et obligations au monde (elle s’appelle ainsi parce qu’elle est née du mariage, en 1941, de deux services d’évaluation financière qui existaient depuis des décennies : Poor’s Publishing et Standard Statistics). Les deux autres sociétés de notation d’envergue mondiale sont Moody’s (créée en 1909) et Fitch Ratings(créée en 1913).

S&P a créé plusieurs indices qui portent le nom d’Aristocrates de dividendes (S&P Dividend Aristocrats). Les deux indices qui réfèrent au marché américain sont le S&P 500 Dividend Aristocratset le S&P High Yield Dividend Aristocrats.Le premierest constitué de titres qui font partie de l’indice S&P 500 : ils sont exceptionnels du point de vue des dividendes parce que depuis 25 ans ils distribuent des dividendes qui, chaque année, sont plus élevés. Le nombre de titres qui composent cet indice est relativement stable : entre 55 et 60, en moyenne. Leurs noms se trouvent dans le tableau 1.

Tableau 1
Les aristocrates de l’indice S&P 500 Dividend Aristocrats,au 6 novembre 2008
Symbole bousierCompagnie
MMM 3M Co
ABT Abbott Laboratories
AFL AFLAC Inc
APD Air Products & Chemicals
BUD Anheuser-Busch Cos
ADM Archer-Daniels-Midland
ADP Automatic Data Proc
AVY Avery Dennison Corp
BAC Bank of America
BCR Bard (C.R.)
BBT BB&T Corp
BDX Becton, Dickinson
CTL CenturyTel Inc
CB Chubb Corp
CINF Cincinnati Financial
CLX Clorox Co
KO Coca-Cola Co
CMA Comerica Inc
ED Consolidated Edison
DOV Dover Corp
EMR Emerson Electric
XOM Exxon Mobil
FDO Family Dollar Stores
FITB Fifth Third Bancorp
GCI Gannett Co
GE Genl Electric
GWW Grainger (W.W.)
TEG Integrys Energy Group
JNJ Johnson & Johnson
JCI Johnson Controls
KEY KeyCorp
KMB Kimberly-Clark
LEG Leggett & Platt
LLY Lilly (Eli)
LOW Lowe's Cos
MTB M&T Bank
MCD McDonald's Corp
MHP McGraw-Hill Companies
NUE Nucor Corp
PEP PepsiCo Inc
PFE Pfizer, Inc
PBI Pitney Bowes
PPG PPG Indus
PG Procter & Gamble
PGR Progressive Corp, Ohio
STR Questar Corp
RF Regions Financial
ROH Rohm & Haas
SHW Sherwin-Williams
SIAL Sigma-Aldrich
SWK Stanley Works
STT State Street Corp
SVU Supervalu Inc
SNV Synovus Financial
TGT Target Corp
USB U.S. Bancorp
VFC VF Corp
WMT Wal-Mart Stores
WAG Walgreen Co
WWY Wrigley, (Wm) Jr
Source : S&P, « S&P 500 Dividend Aristocrats ».

Le deuxième indice est représenté par les 50 titres (voir le tableau 2) dont les dividendes sont en croissance continuelle, chaque année depuis 25 ans, parmi les 1 500 titres qui forment l’indice S&P composé. Le S&P composé est constitué des trois principaux indices de la société S&P : le S&P500, le S&P MidCap 400 et le S&P SmallCap 600.

Tableau 2
Les aristocrates de l’indice S&P High Yield Dividend Aristocrats, au 30 juin 2008
Symbole boursierCompagnie
MMM 3M Company
ABT Abbott Labs
ABM ABM Industries
AWR American States Water Co.
BUD Anheuser-Busch
ASBC Associated Banc-Corp.
ADP Automatic Data Processing Inc.
AVY Avery Dennison Corp.
BAC Bank of America Corp.
BBT BB&T Corporation
BKH Black Hills
CB Chubb Corp.
CINF Cincinnati Financial
CLX Clorox Co.
KO Coca Cola Co.
CMA Comerica Inc.
ED Consolidated Edison
DBD Diebold, Inc.
EMR Emerson Electric
FITB Fifth Third Bancorp
FMER FirstMerit Corp.
GCI Gannett Co.
GE General Electric
TEG Integrys Energy Group, Inc.
JNJ Johnson & Johnson
KEY KeyCorp
KMB Kimberly-Clark
LEG Leggett & Platt
LLY Lilly (Eli) & Co.
MTB M&T Bank Corp.
MCD McDonald's Corp.
NFG National Fuel Gas
NWN Northwest Natural Gas
PEP PepsiCo Inc.
PFE Pfizer, Inc.
PNY Piedmont Nat'l Gas
PBI Pitney-Bowes
PPG PPG Industries
RF Regions Financial Corp.
ROH Rohm & Haas
RPM RPM International Inc.
SON Sonoco Products
SWK Stanley Works
SNV Synovus Financial
USB U.S. Bancorp
VFC V.F. Corp.
VAL Valspar Corp
VVC Vectren Corporation
WGL WGL Holdings, Inc.
WL Wilmington Trust Corp.
Source : S&P, « S&P High Yield Dividend Aristocrats ».

Le S&P High Yield Dividend Aristocrats est négociable sous la forme de FNB (fonds négocié en Bourse); le symbole est SDY. Le graphique 1 montre son rendement. Si on compare le graphique du SDY avec celui de l’indice S&P 500 (graphique 2), dont le symbole du FNB est SPY, on s’aperçoit aisément que le SDY a un comportement moins prononcé et moins nerveux, grâce à cet amortisseur de chocs fait par les dividendes.

Graphique 1 – Le SDY, entre le 26 novembre 2007 et le 25 novembre 2008
Graphique 2 – Le SPY, entre le 26 novembre 2007 et le 25 novembre 2008
Tableau 3
Comportement des indices Aristocrates par rapport aux indices traditionnels
Symbole2007-11-262008-11-25DifférenceChangementDividendes
États-Unis
SDY 55,13 39,60 -15,63 -28,2 % 5,44 %
SPY 140,95 85,66 -38,29 -39,2 % 3,23 %
Canada
TXDV 194,36 118,33 -76,06 -39,1 % n/d
XIU 19,46 12,96 -6,50 -33,4 % 4,0 %

Le tableau 3 montre la différence de comportement entre le SDY et le SPY sur 12 mois : dans l’extrême turbulence des marchés au cours de l’année 2008, le SDY a perdu 11 points de pourcentage de moins que le SPY et il a gagné en dividendes, sur le SPY, au-delà de deux points de pourcentage.

Le SDY est composé de titres dont chacun ne peut dépasser 4 % de l’ensemble de l’indice. Si les titres sont insuffisants en nombre pour constituer l’indice, la société S&P complète celui-ci avec des titres qui donnent des dividendes croissants sur 20 ans au lieu de 25 ans. Pour la société S&P, la tâche de mise à jour de l’indice est relativement facile, si on considère que le marché américain offre un très grand nombre de titres : il est donc relativement aisé d’en trouver qui remplissent les exigences d’un tel indice.

Il en va différemment dans le cas du marché canadien. La taille de la finance canadienne est très modeste sur le plan mondial, et le nombre de titres disponibles pour le titre d’aristocrate est donc nécessairement restreint. La société S&P a quand même créé un indice Aristocrates de dividendes canadiens : le S&P/TSX Canadian Dividend Aristocrats, qu’on peut aussi négocier en Bourse sous la forme de FNB. Son symbole est TXDV (voir le graphique 3).

Graphique 3 – Le TXDV, entre le 26 novembre 2007 et le 25 novembre 2008
Graphique 4
Le XIU entre le 26 novembre 2007 et le 25 novembre 2008
Tableau 4
Les aristocrates de l’indice S&P /TSX Canadian Dividend Aristocrats,à la fermeture le 16 avril 2008
Symbole boursierCompagnie
AGF.B AGF Management Ltd B Nvtg
ALA.UN AltaGas Income Trust
ACO.X Atco Ltd I Nvtg
BMO Bank of Montreal
BNS Bank of Nova Scotia Halifax
BPO Brookfield Properties Corp
CNR Canadian National Railways
CNQ Canadian Natural Resources Limited
CU Canadian Utilities Ltd A Nvtg
CWB Canadian Western Bank
CIX.UN CI Financial Income Fund
EMP.A Empire Co Ltd A Nvtg
ENB Enbridge Inc
SIF.UN Energy Savings Income Fund
ESI Ensign Energy Services
FCR First Capital Realty Inc
FTS Fortis Inc
GWO Great-West Lifeco Inc
HR.UN H&R REIT
HCG Home Capital Group Inc
IGM IGM Financial Inc
IMO Imperial Oil Ltd
IAG Industrial Alliance Insurance
MFC Manulife Financial Corp
MRD Melcor Developments Ltd
MRU.A Metro Inc A
NA National Bank of Canada
POW Power Corp of Canada Subvtg
PWF Power Financial Corp
REI.UN RioCan Real Estate Invmt Trust
RY Royal Bank of Canada
SAP Saputo Inc
SNC SNC-Lavalin Group Inc.
SLF Sun Life Financial Serv Canada
TRI Thomson Reuters Corporation
TIH Toromont Industries Ltd
TD Toronto-Dominion Bank
Source : S&P, « S&P/TSX Canadian Dividend Aristocrats ».

Un quatrième indice d’aristocrates est celui composé de titres qui contribuent à former les 350 titres de choix de l’indice S&P Europe 350. Il se nomme S&P Europe 350 Dividend Aristocrats.Pour y être admissibles,ces sociétés doivent, entre autres, donner des dividendes de façon croissante, année après année, depuis 10 ans au moins. Les titres qui composent l’indice apparaissent dans le tableau 5.

Tableau 5 –
Les aristocrates de l’indice S&P Europe 350 Dividend Aristocrats,au 30 juin 2008
CompagnieSymbole
Abertis Infraestructuras, S.A. ABE SQ
Alleanza Assicurazioni AL IM
Alliance & Leicester AL/ LN
Altana AG ALT GY
Atlas Copco AB - A Shares ATCOA SS
Barclays BARC LN
Capita Group CPI LN
Cobham COB LN
CRH PLC CRH ID
Daily Mail & General Trust 'A' DMGT LN
Enterprise Inns PLC ETI LN
Essilor International SA EF FP
FirstGroup FGP LN
Gas Natural SDG, S.A. GAS SQ
Hammerson HMSO LN
Hermes International RMS FP
Iberdrola S.A. IBE SQ
KBC Group NV KBC BB
Legal & General Group LGEN LN
Man Group PLC EMG LN
Misys MSY LN
National Grid PLC NG/ LN
Nestle SA NESN VX
Novartis AG NOVN VX
Novo Nordisk A/S - B Shares NOVOB DC
Orkla ASA ORK NO
Publicis Groupe PUB FP
Roche Holding AG ROG VX
Roche Holding AG - Bearer Share RO SE
Royal Bank of Scotland Group RBS LN
Sanofi-Aventis SAN FP
Scottish & Southern Energy SSE LN
Svenska Handelsbanken AB - A Shares SHBA SS
UCB SA UCB BB
Union Fenosa, S.A. UNF SQ
WPP Group WPP LN
Union Fenosa, S.A. RO SE
WPP Group ROG VX
Source : S&P, « S&P Europe 350 Dividend Aristocrats ».

Les titres dans ces quatre indices sont de très grande qualité. Naturellement, leur présence peut changer si leur performance ne correspond plus aux critères exigeants fixés par S&P.

Dans cette période de turbulence financière, l’utilité des quatre tableaux de titres est de permettre à un investisseur de donner une place de choix dans son portefeuille à des sociétés de grande qualité et généreuses en dividendes, tout en utilisant l’analyse technique pour déterminer quand les acheter et les vendre.

L'auteur

Charles K. Langford

Charles K. Langford

PhD, Fellow CSI
Charles K. Langford est président de Charles K. Langford, Inc, une firme de gestion de portefeuilles. Il enseigne la construction et la gestion de portefeuille à l'école des Sciences de la Gestion, Université du Québec (Montréal). Il est l'auteur de 14 livres sur la gestion de portefeuille, les stratégies de produits dérivés et l'analyse technique.

Jusqu'en 2007, depuis 1990, il a été vice-président de gestion des risques pour Visconti Venosta Teaspoon Approach Management, Ltd. Auparavant il a été gestionnaire de portefeuille pour Refco Futures (Canada) Ltd.

Il a reçu un baccalauréat de l'Université de Montréal, une maîtrise et le doctorat de l'Université McGill (Montréal), et il est également Fellow de CSI (Canadian Securities Institute).