Haut de la page
Tous les articles

L'indicateur avancées/déclins

Résumé

L’indicateur Avancées/Déclins (A/D) est un des plus anciens indicateurs utilisés dans l’analyse technique. Il permet de savoir si le mouvement d’un indice (qui est formé d’un nombre limité de titres) est représentatif de la majorité des titres, ou s’il y a divergence. Il permet aussi d’anticiper avec une bonne probabilité la tendance des prix.

L’indicateur des Avancées/Déclins (Advance/Decline ou A/D) est un des plus anciens indicateurs de l’analyse technique. Il a pratiquement un siècle de vie. Il reflète une époque où les calculs étaient faits à la main ; sa construction est donc relativement simple par rapport aux indicateurs créés depuis que les ordinateurs sont devenus l’instrument de base pour analyser les prix. Son histoire suit celle de la Bourse de New York (New York Stock Exchange ou NYSE), où cet indicateur est né. Sa fonction est de répondre à la question suivante : vu que l’indice Dow Jones des titres industriels (DJII) est composé seulement de 30 sociétés, cet indice reflète-t-il le comportement de la majorité des titres cotés en Bourse? En d’autres mots, peut-on dire que quand le Dow (ou tout autre indice) est à la hausse, tout le marché est à la hausse?

On peut raisonnablement supposer que si le DJII est à la hausse, le marché dans son ensemble est à la hausse seulement si la majorité des titres cotés en Bourse (NYSE) est aussi à la hausse. « À la hausse » signifie que le prix à la fermeture d’aujourd’hui est supérieur à celui de la fermeture précédente ; « à la baisse » c’est le contraire. Un indice de Bourse, qui est fait seulement de quelques dizaine titres (le Dow, le S&P/TSX60) ou de quelques centaines (le S&P500), est-il représentatif des milliers de titres cotés en Bourse?

Qu’est-ce que ça signifie quand le DJII est à la hausse mais que le nombre de titre à la hausse est inférieur à celui des titres à la baisse ou vice-versa ? On dira alors que l’indice ne reflète pas l’ensemble du marché et que la tendance de l’indice diverge de celle du marché : c’est une indication de l’imminence d’une inversion probable de la direction de l’indice. Le Tableau 1 résume les possibles relations entre un indice et la majorité des titres.

La formule de base du A/D (appelons-la aussi la première formule pour la distinguer des deux autres qu’on verra plus loin) est la suivante :

A/D = (Nombre de titres à la hausse à la fin de la période moins (nombre de titres à la baisse dans la même période) plus (la différence calculée à la fin de la période précédente).

Un exemple de calcul est donné dans le Tableau 2. Au jour 1 on détermine la différence entre les titres à la hausse et les titres à la baisse (une différence positive de 1 007 titres). Au jour 2, on calcule la nouvelle différence (+ 1 108) et on ajoute la différence du jour 1 pour le calcul du A/D, qui est : + 2 115. Au jour 3 la différence est négative (-1 291) : on soustrait ce nombre de l’A/D de la veille et on obtient +1 824.

Tableau 1 - La relation entre l’indice de Bourse et le nombre des avancées et des déclins
Indice de BourseAvancées/Déclins sur l’ensemble des titres cotés en BourseConclusion
À la hausse Plus de titres à la hausse qu’à la baisse Tendance de l’indice forte à la hausse
Plus de titres à la baisse que de titres à la hausse L’actuelle tendance à la hausse de l’indice est épuisée. Inversion probable.
À la baisse Plus de titres à la baisse que de titres à la hausse Tendance forte à la baisse
Plus de titres à la hausse qu’à la baisse L’actuelle tendance à la baisse de l’indice est épuisée. Inversion probable.
Tableau 2 -Titres à la hausse et à la baisse sur trois séances du NYSE. On ignore les titres inchangés
Nombre de titresJour 1Jour 2Jour 3
À la hausse 2 021 2 438 1 721
À la baisse 1 014 1 330 2 012
Différence +1 007 +1 108 - 291
A/D +2 115 +1 824

Le graphique 1 montre un exemple d’application pratique du A/D calculé avec la formule de base.

Graphique 1 – Des divergences entre l’indice S&P/TSX60 (sous la forme de XIU) et l’A/D calculé avec la formule de base

La ligne continue dans le graphique 1 est l’A/D calculé selon la formule de base. On note la divergence entre les flèches A et B. La flèche A montre que l’A/D est horizontal, alors que la flèche B, qui indique les prix quotidiens des bas, pointe vers le bas. Cette divergence indique que la tendance à la baisse de l’indice n’est pas représentative de l’ensemble des titres et qu’un changement de tendance de l’indice est imminent. On a les mêmes conclusions, en sens inverse, pour la flèche C des prix et la flèche D de l’A/D : le comportement de l’A/D anticipe un changement à la baisse de la tendance du XIU.

Une deuxième façon de calculer l’A/D est la suivante :

A/D = (Nombre de titres à la hausse) moins (le nombre de titres à la baisse). La différence est ensuite divisée par le nombre total de titres négociés durant la même séance.

Cet indice A/D n’est pas cumulatif comme c’est le cas dans le calcul du A/D précédent. Ici chaque séance génère un résultat autonome, indépendant. Les A/D quotidiens donnent un graphique comme celui de la partie inférieure du Graphique 2. La lecture traditionnelle est basée sur les divergences (A-A, B-B et C-C); mais aussi sur le niveau de l’échelle de droite : un A/D supérieur à 0,25 est considéré haussier, un A/D inférieur à 0,25 est baissier.

Graphique 2 – Des divergences entre l’indice Dow et l’A/D calculé avec la formule de base

Une troisième façon de calculer l’A/D est celle de la formule suivante :

A/D = (nombre de titres à la hausse) divisé par (la somme des titres à la hausse et des titres à la baisse de la même séance)

On obtient le dernier en bas du Graphique 3. On note la très grande similarité entre celui-ci et celui du centre, qui est l’A/D calculé avec la deuxième formule. Ici aussi, ce sont les divergences qui comptent en premier. En plus, selon le niveau sur l’échelle de droite, un A/D supérieur à 0,50 est considéré haussier; un niveau inférieur à 0,50 est baissier. La ligne 0,50 représente un point d’équilibre, neutre, entre la tendance à la hausse et celle à la baisse.

Graphique 3 – L’A/D du XIU calculé avec la troisième formule (le dernier graphique en bas) ainsi que les A/D de la première et deuxième formule.

Une façon traditionnelle, mais quelque peu persuasive, de lire l’indicateur A/D est de le considérer comme un indicateur de « suracheté » et de «survendu ». Quand tous les titres, ou presque tous, sont à la hausse, ceci veut dire que le marché est « surchauffé » et une tendance à la baisse devrait être imminente. À l’opposé, quand tous les titres, ou presque tous, sont à la baisse, le marché est trop faible pour continuer ainsi. Une tendance à la hausse devrait être imminente. Dans un prochain article, nous examinerons un autre aspect de l’A/D : le volume des transactions qui accompagne le nombre de titres à la hausse et la baisse, que l’A/D traditionnel, vu dans cet article, ne prend pas en considération.

Tous les articles

L'auteur

Charles K. Langford

Charles K. Langford

PhD, Fellow CSI

Charles K. Langford

Charles K. Langford est président de Charles K. Langford, Inc, une firme de gestion de portefeuilles. Il enseigne la construction et la gestion de portefeuille à l'école des Sciences de la Gestion, Université du Québec (Montréal). Il est l'auteur de 14 livres sur la gestion de portefeuille, les stratégies de produits dérivés et l'analyse technique.

Jusqu'en 2007, depuis 1990, il a été vice-président de gestion des risques pour Visconti Venosta Teaspoon Approach Management, Ltd. Auparavant il a été gestionnaire de portefeuille pour Refco Futures (Canada) Ltd.

Il a reçu un baccalauréat de l'Université de Montréal, une maîtrise et le doctorat de l'Université McGill (Montréal), et il est également Fellow de CSI (Canadian Securities Institute).

Ces articles sont transmis uniquement à titre de renseignement. Les placements doivent être sélectionnés en fonction des objectifs de chaque investisseur. Desjardins Courtage en ligne n'émet aucune recommandation quant à un produit, à la pertinence ou à la valeur potentielle d'un placement donné, ou à une stratégie spécifique. Les opinions émises dans les articles sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la position officielle de Desjardins Courtage en ligne.