Haut de la page
Tous les articles

Héroux-Devtek Inc.

Benoit Poirier, CFA, MBA, Analyste

  • L'acquisition de CESA procure une excellente plateforme de croissance, laquelle devrait également rehausser la réputation de Héroux.
  • Le volume des appels d'offres demeure solide et Héroux poursuit ses efforts en vue de mettre à profit sa capacité de production excédentaire.
  • Un bilan renforcé par de solides flux de trésorerie disponibles permettra à la société d'examiner d'autres occasions de fusion et d'acquisition.
  • La présence d'éléments clés laisse présager un cours de l'action à 30 $ CA d'ici 2-3 ans, à notre avis.

Héroux-Devtek (Héroux) est le troisième fabricant de trains d'atterrissage en importance au monde. Depuis la vente de ses divisions de fabrication de pièces d'aérostructure et de composants industriels à Precision Castparts en 2012, la société s'est concentrée entièrement sur la fabrication de trains d'atterrissage. Cela dit, le 2 octobre dernier, Héroux a annoncé la conclusion d'une entente portant sur l'acquisition de CESA, chef de file européen qui fabrique des trains d'atterrissage et des systèmes d'actionnement. L'entreprise emploie plus de 1 300 employés répartis dans ses 13 installations dans le monde.

Nous sommes d'avis que la récente acquisition de CESA constitue une excellente plateforme pour croître de concert avec Airbus (qui représente 50 % des revenus de CESA) – par le passé, Héroux n'était que très peu exposée à l'évolution de cette dernière. Après la clôture de l'opération, la composition de son chiffre d'affaires demeurera bien équilibrée, puisque 53 % des ventes de l'exercice financier 2018 (EF18) proviendront du secteur militaire et 47 % du secteur commercial. En ce qui a trait aux types de produits, les ventes de produits propriétaires représenteront 42 % de son chiffre d'affaires, contre 36 % pour celles des produits destinés au marché secondaire qui, à plus long terme, tendent à être plus répétitives et lucratives. Tout compte fait, nous pensons qu'il s'agit d'une excellente décision stratégique de la part d'Héroux.

Les perspectives demeurent vigoureuses pour le marché de l'aéronautique commerciale. De fait, l'Association internationale du transport aérien (AITA) anticipe une croissance robuste de 6,0 % du marché du transport de passagers en 2018, soit légèrement en deçà de la très bonne croissance de 7,5 % enregistrée en 2017. Boeing et Airbus continuent d'accroître leur cadence de production à l'égard des avions à fuselage étroit, et ces deux avionneurs affichent des carnets de commandes équivalant à plus de huit ans de production. En outre, le nombre d'appels d'offres en cours est impressionnant. La direction travaille d'ailleurs avec plusieurs fabricants d'équipements d'origine sur d'éventuelles occasions d'affaires, notamment le segment de marché de Boeing (qui se situe entre les avions à fuselage étroit et les avions à fuselage large).

Du côté militaire, les affaires reprennent progressivement à l'échelle de la planète. Le gouvernement américain devrait hausser le budget de la défense de 9 % pour le porter à 639 G$ US en 2018. Quant au gouvernement canadien, on s'attend à ce qu'il augmente son financement de la défense au cours des 10 prochaines années pour qu'il atteigne 32,7 G$ CA en 2026-2027 (comparativement à 18,9 G$ CA en 2016-2017). Par ailleurs, Héroux s'emploie à rehausser graduellement la cadence de sa production en lien avec des programmes clés (Saab Gripen, F-35, CH-53K et Embraer KC-390). La société continue aussi de profiter des retombées de deux contrats d'entretien, de réparation et de gestion (programmes CH-47 et C-130) qui alimenteront la croissance de ses ventes dans le domaine de l'aéronautique militaire à moyen terme.

Nous continuons à apprécier les perspectives de croissance vigoureuse qui s'offrent à Héroux (programme du B-777/777X et les nouvelles possibilités de ventes croisées avec Airbus par l'entremise de CESA) ainsi que la solidité de son profil de génération de flux de trésorerie disponibles (rendement d'environ 7 % en fonction des chiffres estimés pour l'EF19). De plus, nous croyons que les éléments principaux sont en place (perspectives de croissance, équipe de direction chevronnée et solidité du bilan) pour que l'action d'Héroux-Devtek atteigne la barre des 30 $ CA à plus long terme – sous l'effet de l'anticipation de ventes annuelles de 650 M$ CA, d'une marge du BAIIA de 17 % d'ici l'EF21 et d'un multiple VE/BAIIA de 11x.

Notre cours cible de 19 $ CA pour l'action de Héroux-Devtek repose sur une moyenne de trois méthodes d'évaluation, qui tiennent compte de l'annonce récente de l'acquisition de CESA, à savoir : 1) un multiple C/B de 19x; 2) un multiple VE/BAIIA de 10,5x et 3) une valeur actualisée des flux de trésorerie de 20,04 $ CA.

Tous les articles

L'auteur

Benoit Poirier

Benoit Poirier

CFA, MBA, Analyste

Benoit Poirier

Ces articles sont transmis uniquement à titre de renseignement. Les placements doivent être sélectionnés en fonction des objectifs de chaque investisseur. Desjardins Courtage en ligne n'émet aucune recommandation quant à un produit, à la pertinence ou à la valeur potentielle d'un placement donné, ou à une stratégie spécifique. Les opinions émises dans les articles sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la position officielle de Desjardins Courtage en ligne.