Haut de la page
Tous les articles

Groupe SNC-Lavalin inc.

Benoit Poirier, CFA, MBA, analyste

  • De nombreuses perspectives de croissance s'offrent à la société, aussi bien sur le plan organique que par l'intégration de la société Atkins.
  • La mise en oeuvre d'un accord de poursuite suspendue pourrait lever l'ombrage réglementaire qui pèse sur le cours boursier de SNC.
  • La vente d'une partie de l'Autoroute 407 est une belle occasion de réaliser de la valeur pour les actionnaires.

SNC-Lavalin est une entreprise mondiale spécialisée en gestion de projet offrant des services professionnels d'ingénierie entièrement intégrés, qui dispose d'un réseau de bureaux répartis dans plus de 50 pays, dont au Canada et aux États-Unis. La société détient des participations dans de grands projets d'infrastructures, par exemple l'Autoroute 407 dans la grande région de Toronto. En juin 2017, SNC a fait l'acquisition de la société WS Atkins, entreprise de services-conseils en conception, ingénierie et gestion de projet qui oeuvre dans les domaines des infrastructures, du transport et de l'énergie. Sur une base pro forma, la ventilation des revenus par secteur d'activité se présente comme suit pour SNC : Pétrole et gaz (44 %), Infrastructures (30 %), Énergie (énergie nucléaire et énergie propre) (19 %), Mines et métallurgie (4 %), Investissements de Capital (3 %). La société compte quelque 50 000 employés.

L'acquisition d'Atkins aura permis à SNC de diversifier ses activités en diminuant l'importance des contrats à prix coûtant (qui totalisent 42 % de l'ensemble de ses revenus, contre 60 % auparavant) du fait de son entrée dans le secteur des activités de conseil (environ 28 % de l'ensemble des revenus). Selon nous, le modèle d'affaires qui en résulte devrait entraîner une augmentation des multiples d'évaluation. Outre les avantages liés à la diversification, l'acquisition devrait également permettre de renforcer la présence de SNC dans le marché américain des infrastructures. Plus précisément, les ressources considérables dont Atkins dispose aux États-Unis devraient aider SNC à créer des occasions de ventes croisées au sein de sa nouvelle plateforme mondiale. Les choses vont bon train pour que l'objectif de la direction soit atteint sur le plan des synergies de coûts, soit 120 M$ CA annuels d'ici la fin de 2018.

SNC est bien positionnée pour accroître ses revenus de façon organique, grâce notamment aux projets de développement d'envergure en partenariat public-privé (3P) ayant cours dans le marché canadien du transport dans la foulée de l'augmentation des dépenses au niveau fédéral et à l'échelle provinciale. D'ailleurs, au cours des douze derniers mois, les services de SNC ont été retenus pour des contrats de grande envergure liés à son secteur Énergie (contrat de remplacement des canaux de combustible et des conduites d'alimentation pour l'unité 6 de Bruce Power, projet de remplacement de la centrale John Hart) et à son secteur Pétrole et Gaz (accord-cadre d'une durée de cinq ans concernant la fourniture de services d'ingénierie en Arabie Saoudite, entente exclusive visant la construction d'une raffinerie de première distillation avancée aux Émirats arabes unis, important contrat à Oman). Du coup, les perspectives de ces secteurs se sont grandement améliorées. Par ailleurs, le carnet de commandes record de la société (15,2 G$ CA) devrait continuer de soutenir tant la croissance des revenus que l'expansion de la marge.

La récente décision du gouvernement canadien de mettre en œuvre un accord de poursuite suspendue devrait ultimement permettre à SNC de régler le différend réglementaire avec le gouvernement et, du coup, de lever l'ombrage faisant pression sur le cours de son titre en bourse.

Lors de la présentation de ses résultats du 2e trimestre de l'exercice de 2018, SNC a fait part de sa décision de vendre 6,76 % de son investissement dans l'Autoroute 407 en vue de réaliser de la valeur pour les actionnaires (selon nos estimations actuelles, nous parvenons à une valeur de 10,70 $ CA l'action que nous jugeons toutefois prudente). Cette décision nous plaît, car nous pensons qu'elle permet ainsi à SNC de démontrer la valeur intrinsèque de l'actif tout en conservant une participation importante dans celui-ci (environ 10 %).

Notre cours cible de 73 $ CA repose sur la méthode de la somme des parties, laquelle accorde une valeur de 42 $ CA par action aux activités de SNC dans le domaine de l'ingénierie et de la construction (I&C) ainsi qu'une valeur de 30 $ CA par action à son portefeuille des investissements de Capital. Au cours actuel de l'action, la valeur implicite d'environ 24 $ CA des activités d'I&C de SNC équivaut à environ 7,7x notre estimation de BPA pour l'exercice 2019, ce qui représente un escompte important par rapport aux activités des entreprises comparables de l'industrie (moyenne de 12x à 14x le BPA prévu pour 2019). Les investisseurs profitent également d'un attrayant rendement en dividendes de 2,1 % actuellement.

Tous les articles

L'auteur

Benoit Poirier

Benoit Poirier

CFA, MBA, Analyste

Benoit Poirier

Ces articles sont transmis uniquement à titre de renseignement. Les placements doivent être sélectionnés en fonction des objectifs de chaque investisseur. Desjardins Courtage en ligne n'émet aucune recommandation quant à un produit, à la pertinence ou à la valeur potentielle d'un placement donné, ou à une stratégie spécifique. Les opinions émises dans les articles sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la position officielle de Desjardins Courtage en ligne.