Haut de la page

Doit-on rééquilibrer son portefeuille?

Avant d'investir, vous avez établi votre profil pour déterminer la répartition optimale d'actifs qui vous permettrait d'atteindre vos objectifs financiers. Cette répartition cible de votre portefeuille constitue la pierre angulaire de votre discipline en matière d'investissement, car vous vous y référerez au moment d'ajuster votre portefeuille en fonction des fluctuations des marchés.

Au fil du temps, les placements d'un portefeuille produisent des rendements différents, ce qui pourrait faire dévier la répartition que vous avez établie au départ et risquerait de ne plus correspondre à vos objectifs. Afin de rester fidèle à votre plan, il faut prendre le temps de rééquilibrer votre portefeuille.

Cette opération signifie que l'on déplace des montants d'une catégorie d'actifs à une autre (encaisse, actions et obligations), afin de revenir à la répartition de départ. Par exemple, une pondération en actions supérieure à votre répartition initiale pourrait accroître le rendement de votre portefeuille, mais en expose également une plus grande partie à une éventuelle correction du marché boursier.

En rééquilibrant votre portefeuille, vous devrez peut-être vendre certains actifs qui ont pris de la valeur et qui ont déséquilibré votre répartition d'actifs pour acheter des titres des catégories sous-représentées, afin de demeurer fidèle à votre idée de départ.

Cela peut parfois sembler quelque peu illogique de vendre des titres qui génèrent de bons résultats pour acquérir des titres d'une catégorie moins performante, mais en demeurant discipliné et en respectant votre plan, vous profitez des aubaines qui s'offrent sur le marché et optimisez le rendement de votre portefeuille en fonction de vos objectifs à plus long terme.

La diversification constitue la clé de la bonne performance de votre portefeuille et le rééquilibrage vise à rétablir la répartition idéale tout en maintenant une diversification optimale. Comme cet exercice peut susciter de l'émotion, l'idéal est donc de vous fixer une stratégie de rééquilibrage de votre portefeuille de placements.

Cela pourrait se faire selon une fréquence préétablie (tous les six mois, une fois l'an), selon un seuil prédéfini – lorsque la répartition s'éloigne trop fortement de la cible (de 5 ou 10 %, par exemple) – ou par une combinaison de ces deux méthodes, c'est-à-dire par une surveillance périodique du portefeuille et un rééquilibrage s'il s'éloigne de la cible.

Le rééquilibrage fournit aussi l'occasion de revoir votre stratégie si des changements dans votre situation personnelle ou dans vos objectifs justifient d'augmenter ou de réduire votre pondération en actions, en obligations ou dans d'autres catégories d'actifs, de manière à refléter votre nouvelle tolérance au risque.

C'est un exercice que tout investisseur doit pratiquer!

Trois questions à se poser

  1. Mon portefeuille respecte-t-il encore la répartition d'actifs établie au départ?
  2. Étant donné la performance des marchés et la volatilité, suis-je toujours fidèle à mon profil d'investisseur?
  3. Certains de mes objectifs de placement ont changé. Devrais-je revoir ma répartition cible?

L'auteur

Angela Iermieri

Angela Iermieri

Planificatrice financière pour Desjardins Gestion de patrimoine